Au milieu de l’océan Pacifique, une brume de microplastiques et de microfibres menace la vie marine et la santé de notre planète.

Ben Lecomte a parcouru 300 milles nautiques à la nage à travers le Pacifique, afin de sensibiliser à la pollution au plastique. Cette mission se poursuit, afin de mener un mouvement mondial en faveur de la nature.

le vortex swim
LES FAITS

350

milles nautiques
parcourus

5500

milles nautiques
navigués

3700

débris de plastique et
de microplastique identifiés

45000

échantillons de
microfibres collectés

80000

tonnes de plastique
dans le vortex

ALLER SUR LE BLOG

(En anglais seulement)

SUIVRE LE VOYAGE

(En anglais seulement)

The plastic vortex
1.6M sq/km
80 000 tonnes de plastique

Une menace invisible
UNE MENACE INVISIBLE
Un poisson coincé dans un bouteille
UN POISSON COINCÉ
DANS UNE BOUTEILLE
Au centre du Vortex
AU CENTRE DU VORTEX
Nager avec les baleines
NAGER AVEC
LES BALEINES
Un gigantesque filet fantôme
UN GIGANTESQUE
FILET FANTÔME
Le brouillard de microplastiques
LE BROUILLARD
DE MICROPLASTIQUES
L'équipe de soutien
L’ÉQUIPE DE SOUTIEN
Un homme avec une mission
UN HOMME AVEC
UNE MISSION
The support crew
L’ÉQUIPE DE SOUTIEN

L’équipe a passé 79 jours à bord du I am Ocean, le navire de soutien du Vortex Swim. C’était leur maison autonome pendant toute la mission. C’est là que les membres de l’équipe ont mangé, dormi et travaillé, mais aussi collecté et communiqué les données scientifiques. Le voilier à la coque d’acier de 20 mètres était entièrement équipé pour naviguer en autonomie pendant le long voyage.

Un homme avec une mission
UN HOMME AVEC UNE MISSION

Ben Lecomte, nageur longue distance et défenseur des océans, a terminé son défi : nager 300 milles nautiques à travers le vortex de déchets du Pacifique Nord, pour symboliser les 300 millions de tonnes de déchets plastique produits chaque année. Nageant jusqu’à huit heures par jour pendant 79 jours d’affilée, Ben a poussé son corps dans ses retranchements, afin de sensibiliser à un problème environnemental majeur.

Une menace invisible
UNE MENACE INVISIBLE

Les débris flottants et les microplastiques ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Sous la surface de l’eau, des trillions de microfibres contaminent l’océan en cachette. Invisibles à l’œil nu, ces microscopiques fils de plastique sont libérés par le lavage des vêtements synthétiques. Chaque lavage peut en produire jusqu’à 700 000. L’équipage du Vortex Swim a collecté des échantillons d’eau chaque jour, pour une analyse plus approfondie. D’après les premiers résultats, chaque échantillon comporte des traces de microfibres.

Un poisson coincé dans une bouteille
UN POISSON COINCÉ DANS UNE BOUTEILLE

Après avoir récupéré l’une des nombreuses bouteilles qu’il avait observées, Ben a été très surpris de découvrir un poisson coincé à l’intérieur. L’animal avait apparemment grandi dedans, et il était désormais trop grand pour en sortir. Cette scène absurde représentait très bien à quel point la vie marine interagit avec les débris plastique dans l’océan.

Au centre du Vortex
AU CENTRE DU VORTEX

Ben a atteint le centre du Vortex, la plus grande zone d’accumulation de plastique du monde. Il n’y a pas vu d’île de déchets – ce n’est un mythe –, mais un brouillard de microplastiques. En une seule journée, l’équipe a collecté plus de 2 920 échantillons de microplastiques (en seulement une heure de remorquage) et plus de 200 morceaux de plastiques flottants. En moyenne sur tout le voyage, un débris plastique était remonté à bord toutes les trois minutes.

Nager avec les baleines
NAGER AVEC LES BALEINES

Ben a eu la chance d’être rejoint par trois cachalots qui ont nagé à 10 mètres de lui. Lorsqu’il est revenu sur le bateau, Ben a découvert que pendant cette session-là, l’équipe avait fait l’une des plus grosses récoltes de microplastiques du voyage. Plus de 3000 échantillons avaient été collectés en 30 minutes. Les mammifères nageaient dans une zone infestée de pollution plastique.

Un gigantesque filet fantôme
UN GIGANTESQUE FILET FANTÔME

Les filets fantômes se forment lorsque des engins de pêche s’emmêlent. Comme tous les déchets flottants, ils attirent de nombreuses formes de vie marine, qui utilisent la structure comme un récif artificiel. Les conséquences de ces migrations sur l’écosystème demeurent inconnues à ce jour, mais la communauté scientifique a déjà un nom pour ce nouvel avatar de notre biosphère : la plastisphère. Ben et son équipage ont eu recours à des traceurs GPS pour étiqueter les débris les plus gros, afin de permettre l’étude de leurs mouvements et de coordonner de prochains nettoyages.

Le brouillard de microplastiques
LE BROUILLARD DE MICROPLASTIQUES

Yoav, le skippeur de l’équipage, inspecte l’une des plus importantes collectes du voyage. Lorsqu’il était au centre du Vortex, l’équipage a tiré un filet à la surface chaque jour pendant trente minutes. Par rapport aux autres échantillonnages réalisés dans tout l’océan Pacifique, l’équipe a remarqué une augmentation de 1 000 % des microplastiques récupérés dans le Vortex, avec une moyenne d’un fragment repêché toutes les deux secondes.

T-SHIRT ÉDITION LIMITÉE
THE VORTEX SWIM

Soutenez la recherche sur la pollution par le plastique dans l’océan Pacifique.

Acheter maintenant

NATURAL PROGRESSIVES, PORTRAITS DE PERSONNES QUI S’ENGAGENT POUR LA NATURE

Rencontrez les femmes et les hommes qui mènent le changement. icebreaker présente sa série de portraits Natural Progressives.
Coup de projecteur sur l’impact des vêtements et l’effet des microfibres sur la pollution aquatique.

San Francisco

31 août

San Francisco

Munich

5 SEPTEMBRE

Munich

New York

10 Octobre

New York

Berlin

27 novembre

Berlin

Sydney

DATE À VENIR

Sydney

Série sur les Natural Progressives

QUEL EST L’IMPACT DE VOS VÊTEMENTS ?

Débat animé par Mary Catherine O’Connor, Journaliste primée, spécialiste de l’environnement

Quatre experts débattent de l’impact des vêtements et des microfibres sur l’environnement et des moyens dont nous disposons pour rejoindre un mouvement de changement plus important.

REGARDEZ LE FILM

DANS L’ACTUALITÉ

(En anglais seulement)

Tout sur
le Vortex

À la rencontre de Ben Lecomte

Le défenseur des océans sensibilise à la pollution plastique en parcourant l’océan Pacifique à la nage et en récoltant des données scientifiques.

Les microplastiques dans l’environnement

Un problème invisible : les microplastiques se décomposent, puis entrent dans l’écosystème et dans notre chaîne alimentaire.

Rencontrer l’équipage

Six membres d’équipage, un bateau et trois mois d’intense activité pour récolter des données qui alimenteront la recherche sur le plastique dans les océans.

QUEL EST L’IMPACT DE VOS VÊTEMENTS ?

Le lavage des vêtements synthétiques libère des microfibres plastiques dans l’océan ; chaque lavage peut en produire jusqu’à 700 000. Découvrez comment devenir acteur du changement. Move to natural.

NOS EFFORTS POUR RÉDUIRE LE PLASTIQUE

Des solutions à base de fibres naturelles

Nous sommes à la pointe de notre secteur pour la recherche d’alternatives aux synthétiques.

0 % d’acrylique

Nos gammes ne comporteront plus d’acrylique d’ici la saison printemps-été 2020.

Moins d’impact

Mise en place d’un sac biodégradable pour nos produits d’ici la fin 2019.