VOYEZ LE PREMIER HOMME À NAGER 555 KM À TRAVERS LA PLUS GRANDE CONCENTRATION DE PLASTIQUE OCÉANIQUE SUR TERRE.

Les humains produisent 300 millions de tonnes de plastique chaque année; plus de 8 millions de tonnes se retrouvent dans nos océans.

100

jours
en mer

555

km de nage

600

échantillons de
microfibres
dans l’océan

80000

 tonnes de plastique
dans le vortex

SUIVEZ LE BLOG QUOTIDIEN

(En anglais seulement)

SUIVEZ L’ENREGISTREMENT
EN DIRECT

(En anglais seulement)

The plastic vortex
1.6M sq/km
80 000 tonnes of plastique

THE DISCOVERER
BEN : À LA NAGE
DÉBRIS FLOTTANTS
MICROPLASTIQUE
MICROFIBRES
LA VIE SUR
LE PLASTIQUE
THE DISCOVERER

L’équipe aura besoin d’une demeure autonome au cours des trois mois où elle sera sur l’eau. Le Discoverer sera cette demeure. Les six membres de l’équipe y mangeront, y dormiront et y travailleront à recueillir et à conserver des échantillons scientifiques. Le yacht de 20 m muni d’une coque en acier est entièrement équipé pour un long voyage autonome.

BEN : À LA NAGE

Le défenseur des océans, Ben Lecomte, nagera 555 km, jusqu’à 8 heures par jour, dans la zone la plus densément polluée par le plastique, communément appelé le Vortex de déchets du Pacifique Nord (ou le continent de plastique). Les données qu’il recueillera serviront à détruire les mythes au sujet des déchets de plastique dans l’océan.

DÉBRIS FLOTTANTS

Des filets de pêche, des seaux, des bouteilles, des chaussures, du plastique à usage unique… les courants océaniques rassemblent des débris de partout dans le monde et les emprisonnent dans un vortex circulaire dans le nord du Pacifique. Ben et son équipe recueilleront des échantillons et les étiquetteront pour apprendre davantage au sujet de leur provenance et de leur destination.

MICROPLASTIQUE

Quand les déchets en plastique se retrouvent dans l’océan, ils se décomposent en morceaux de plus en plus petits. Ils se rassemblent en un brouillard de petites particules toxiques, quasi invisibles à l’œil nu. Ben et son équipe utilisent un filet pour filtrer l’eau et capturer ces microparticules de plastique pour les analyser. Jusqu’à maintenant, tous les échantillons contenaient du plastique.

MICROFIBRES

Le fait de laver des vêtements en fibres synthétiques relâche des microfibres de plastique dans les océans; jusqu’à 700 000 en un seul lavage. Aujourd’hui, les microfibres composent jusqu’à 85 % des débris d’origine humaine retrouvés sur les côtes du monde. En filtrant les échantillons d’eau de mer, Ben et son équipe recueillent des particules microscopiques pour en apprendre davantage sur l’ampleur de cette menace invisible.

LA VIE SUR LE PLASTIQUE

La vie marine est la première victime de cette pollution par le plastique. Les poissons mangent le microplastique, les oiseaux avalent des oiseaux, les mammifères s’étouffent dans les filets et les sacs en plastique. De l’écosystème océanique à notre chaîne alimentaire : les effets sur notre santé sont encore peu compris alors que le plastique se retrouve dans nos assiettes et dans notre eau potable. En observant la vie marine autour des débris et en prenant des échantillons, Ben et son équipe aident la recherche sur la vie en interaction avec la pollution par le plastique.

DÉCOUVRIR
LA VÉRITÉ

Mythe

Ce qui se passe dans l’océan Pacifique ne me concerne pas. Je n’y suis jamais allé Ce n’est pas dans ma cour.

Réalité

L’océan Pacifique est le plus grand écosystème du monde. Il couvre 30 % du globe. Chaque menace à son équilibre compromet notre avenir en tant qu’espèce.

1 de 5

Mythe

Il existe une île de débris de plastique qui flotte à la surface de l’océan. Il est possible de descendre d’un bateau et de marche dessus.

Réalité

Les débris océaniques flottent sur une vaste zone du Pacifique et se regroupent dans le vortex en formant un brouillard de microplastique et de microfibres qui se répand sous la surface.

2 de 5

Mythe

Le plastique ne se dégrade pas. Une fois jeté, il reste sous la même forme et reste là à jamais.

Réalité

Le plastique ne se biodégrade pas, mais il se défait en plus petites particules qui entrent dans la chaîne alimentaire. Le processus de dégradation relâche du CO2, qui est l’un des principaux facteurs des changements climatiques.

3 de 5

Mythe

La majeure partie de la pollution par le plastique se trouve dans le vortex du plastique.

Réalité

La pollution par le plastique est présente dans tous les océans et sur tous les continents, sans exception. On a retrouvé du microplastique jusqu’à 11 km de profondeur dans la Fosse des Mariannes et jusqu’à 1300 m au-dessus du niveau de la mer dans les Pyrénées en France.

4 de 5

Mythe

Étant donné l’ampleur du problème, rien de ce que je peux ne fera une différence.

Réalité

Les gouvernements et les entreprises ont besoin de notre soutien. Nous avons tous du pouvoir en tant que consommateurs et chaque fois que nous achetons des vêtements, des aliments ou d’autres produits, nous avons l’occasion de voter pour nos océans. En apportant les ajustements nécessaires de notre vie de tous les jours, nous pouvons donner l’exemple et influencer notre famille, nos amis et nos collègues. Nos choix quotidiens sont des ondulations qui formeront des vagues de changement à l’échelle mondiale.

5 de 5

le Vortex
en profondeur

Ben Lecomte

Le défenseur des océans sensibilise les gens au sujet de la pollution par le plastique en traversant l’océan Pacifique à la nage et en recueillant des données scientifiques.

Plonger en profondeur : Microplastique

L’enjeu caché du plastique qui se dégrade et entre dans l’écosystème et notre chaîne alimentaire.

La vie à bord

Six membres d’équipage, un bateau et trois mois d’intense activité pour recueillir des données et soutenir la recherche sur le plastique dans les océans.

NOUS AVONS LA CAPACITÉ DE RÉDUIRE
LES RÉPERCUSSIONS FUTURES SUR NOS OCÉANS

Inscrivez-vous pour rejoindre Move to Natural et supporter The Vortex Swim.

Fill out my online form.

Quelle est l’incidence de vos vêtements?

Le fait de laver des vêtements en fibres synthétiques peut relâcher des microfibres de plastique dans les océans; jusqu’à 700 000 en un seul lavage. Découvrez comment faire partie du changement.
Passez au naturel.

Comment réduire la quantité de plastique

SOLUTIONS DE FIBRES NATURELLES

Être le chef de file de l’industrie en remplaçant les matières synthétiques de nos collections.

0 % ACRYLIQUE

Cesser d’utiliser l’acrylique d’ici la saison PÉ20.

OPTION D’EMBALLAGE SANS PLASTIQUE

Lancer un sac soluble à l’eau pour nos produits d’ici la fin 2019.